Le psoas - coupable de bien de maux

Mis à jour : 26 sept. 2018

Avec un psoas sain, le poids est porté à travers les os, et la marche est initiée au niveau du plexus solaire au lieu de l'articulation du genou ou de la hanche.



Saviez-vous que le stress prolongé, les chocs et les traumatismes s’inscrivent dans le corps et entre autre dans notre système nerveux par la contraction des fléchisseurs majeurs du torse: les psoas. Que ce soit une provocation verbale d'un collègue, un embouteillage sur l'autoroute, une querelle avec un(e) conjoint(e), une anxiété persistante - tous ces états peuvent s’inscrire par une contraction des fléchisseurs. Ces contractures peuvent aussi entraîner un resserrement de l'intestin, le voûtement des épaules, le naufrage du cœur… Comme pour toutes les réponses au stress, quand la contracture s’installe de façon progressive sans être adressée, elle entraîne une tension et une contraction chronique qui devient alors l'état «normal». Des étirements ciblés ou une pratique du yoga sont des moyens de défaire ces tensions chroniques et ré-établir un sens profond et durable d'harmonie dans le corps et l'esprit.



le psoas est lié à notre diaphragme , donc à notre respiration d'où le lien avec le stress ( la douleur peut être accentué avec la toux) , il s'insère également de chaque côté des muscles lombaires correspondant en médecine chinoise aux reins donc à l'émotion de la peur. Il a également un rapport avec le colon pouvant causer la constipation.


Il est entendu que dans notre vie moderne, notre psoas traduit nos émotions, et prêt soit à courir soit à se battre, cela en dit long sur notre société moderne absolument peu encline à la douceur de vivre!, il agirait donc en armure protectrice contre les agressions extérieures en se ... contractant et il peut également vous prévenir qu'en étant constamment contracté que votre corps est en danger, cela va donc épuiser vos glandes surrénales et affaiblir votre système immunitaire.


Le psoas (so-as) est un fléchisseur important, il est particulièrement

sensible aux états émotionnels.


Il court de l'os de la cuisse à travers la longueur du ventre et est le fléchisseur majeur de la hanche - c'est le psoas qui soulève la cuisse pendant que l'on marche. Il agit également en conjonction avec les muscles spinaux pour soutenir la colonne vertébrale lombaire. Le psoas est un muscle s'attachant à la vertèbre thoracique la plus basse et à chacune des cinq vertèbres lombaires du bas du dos et s'étendant à travers le bassin pour se fixer à l'intérieur du fémur supérieur. Il traverse trois articulations majeures: l'articulation de la hanche, l'articulation entre le rachis lombaire et le sacrum (L5-S1), et l'articulation sacro-iliaque (articulation SI entre le sacrum et le bassin). Il est donc facile de voir que si le psoas n'est pas sain et fort, il y a des répercussions majeures dans tout le corps.


La contraction chronique du psoas, qu'il s'agisse de stress ou d'une activité répétitive, limite la mobilité dans les orbites de la hanche, avec le résultat fréquent d'une tension dans la colonne vertébrale lombaire et les genoux. Lorsque la tension dans le psoas est asymétrique, c'est-à-dire qu'un côté est plus contracté que l'autre, l'inclinaison du bassin raccourcit effectivement une jambe par rapport à l'autre et provoque une compensation de la colonne vertébrale dans le cou. niveau. La tension raccourcit également le tronc et réduit la place pour les viscères, de sorte que les organes ne fonctionnent pas aussi efficacement. En plus de cela, lorsque le bassin, la colonne vertébrale et les jambes sont mal alignés, le poids du torse n'est plus transporté facilement à travers les os, la stabilité est compromise et le psoas finit par essayer de stabiliser le bassin plutôt que de se déplacer librement.


Avec un psoas sain, le poids est porté à travers les os, et la marche est initiée au niveau du plexus solaire au lieu de l'articulation du genou ou de la hanche.


Par ses attaches aux vertèbres thoraciques et lombaires, le psoas affecte un certain nombre d'autres muscles importants, y compris le diaphragme, le trapèze et le carré des lombes, qui s'attachent également sur ces vertèbres. Grâce à ces muscles, la tension dans le psoas peut sérieusement compromettre l'intégrité structurelle et le fonctionnement physiologique de la partie supérieure du torse ainsi que du bassin et de l'abdomen. Si la partie supérieure est tendue et contractée, le segment du psoas est serré et rétréci, la colonne vertébrale lombaire devient en hyper extension, la poitrine s'effondre, les côtes inférieures sont poussées vers l'avant, et la respiration est affectée. De nombreux problèmes de stabilité et d'alignement, d'inconfort ou de blessure au bas du dos, de déséquilibres entre le bassin et la poitrine, de postures et de respiration dysfonctionnelle sont directement liés aux tensions dans le psoas.


Pour cette raison, la pratique de relaxation, de respiration, d'étirements et/ou yoga - et je veux dire pratique quotidienne régulière - peut aider à l'alignement, au bon fonctionnement physiologique et à réduire la multitude de maux possibles. Quelques simples étirements faits avec l'intention de libérer doucement l'adhérence de ces fléchisseurs et d'ouvrir la respiration aide grandement à maintenir ou rétablir l'équilibre et le confort.


source:http://www.neobienetre.fr/yoga-le-psoas-sur-le-plan-emotionnel/

Source:https://yogainternational.com/article/view/release-tension-in-the-psoas

2018 par Caroline Lili / 450.204.5663

  • Facebook - Gris Cercle